ESRI à la sauce BesCha

30/01/17: Interview par AEF des auteurs de ce blog: Saclay "La vision Attali est en train de s’imposer alors que l’avenir de l’ESR est en jeu"

  • interview par l’AEF des auteurs de ce blog en janvier 2017:   

 https://drive.google.com/open?id=1LdNVZ3GZ8jrmKr5Zsbe9sQ58XhW00qrb 

 

Résumé AEF : "Polytechnique a l'ambition de devenir une 'université de technologie'. C’est plus grave qu’un simple retrait du cœur du projet de Paris­Saclay : c’est une scission, une organisation parallèle. […] Tout ça pour ça !", s’indignent deux militants du plateau de Saclay proches du sénateur Berson (PS, Essonne), Michel Bessière, ancien directeur des services techniques et de la valorisation du Synchrotron Soleil, et Yves Charon, professeur de physique à Paris­Diderot. "Le gouvernement a tous les leviers pour stimuler la convergence", rappellent­ils. Le groupe de travail restreint de la Comue doit "refonder le projet" et tenir un discours sur la façon de conjuguer "démocratisation et formation des élites" ? ils appellent aussi à la suppression du "découpage artificiel entre schools et départements". Très inquiets, ils estiment que "c’est l’avenir de l’ESR des 20 prochaines années qui se joue".     

 

 

  • voir aussi 2 notes qui résument nos analyses passées dont les prévisions se sont révélées malheureusement pas loin de la situation actuelle sur le territoire Sud Francilien et particulièrement le plateau de Saclay :
  • note envoyée en mars 2014 au ministère de l’ESR et aux parlementaires de la majorité PS de cette époque

https://drive.google.com/open?id=1ff3HkJ_p-8UKNookmVrEn5a9WODg3DON

 

Pour un ensemble de raisons dont celles indiquées ci-dessus, les personnalités sont donc parvenues au constat que le processus  s’essouffle, patine et qu’existe le risque d’un déraillement du projet par rapport à son ambition fondatrice d’une université de plein exercice. Sans une nouvelle impulsion, l’ambition UPSay pourrait finalement se résumer à une simple juxtaposition figée d’établissements en cohabitation. Ceci dès l’implantation des grandes écoles terminée.

  • tribune du bureau du GSE (groupe socialiste d’entreprise) ESRI Sud Francilien/Plateau de Saclay en septembre 2016 publié par l'AEF: 

Quelle UPSay pour quelle ambition ? La clarification est urgente. 

https://drive.google.com/open?id=1ff3HkJ_p-8UKNookmVrEn5a9WODg3DON

 

"Force est de constater que cinq années après l’échec d’une première candidature à

l’idex PIA 1, l’Université Paris­Saclay [ne] prend pas le chemin [du succès]. En dépit

d’avancées notables, le bilan est globalement décevant. Le rythme et les conditions de

son développement interrogent", écrit dans une tribune adressée à AEF le groupe de

réflexion GSE ESRI, un think tank "proche du PS" qui travaille sur le territoire Sud

francilien et national. "Après un automne de tergiversations et de tensions

sanctionnées par un nouvel échec devant le jury idex (renouvellement de la période

probatoire) au printemps dernier , le projet UPSay semble s’enliser alors que l’École

polytechnique évoque aujourd’hui son intention de se mettre en retrait. Une telle

décision viendrait donc fragiliser davantage le projet, même si elle a le mérite de placer

chacun face à ses responsabilités, gouvernement en tête."     

 

                                                                      

 



15/12/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi